Cabinet hypnose à Bergerac

Hypnose et douleur

Le sujet est potière, ce qui explique la douleur qu’elle ressent dans l’épaule et le langage utilisé dans ce protocole d’hypnose. Cette pratique très ericksonienne de l’hypnose repose notamment sur l’installation des signaux idéomoteurs (oui/non) et que je n’utilise plus que rarement dans mon cabinet à Bergerac :

Alors que tu continues à voir devant toi la terre, tes mains, le tour qui tourne, qui s’accélère, à l’intérieur, le vide se présente, voilà c’est ça, et si tu es vraiment prête tu peux plonger complètement et entièrement à l’intérieur de ce vide intérieur, très bien, à l’intérieur, ce qui en fait, est ton esprit inconscient.

Alors que ton esprit conscient lui peut continuer à être absorbé lui en regardant la terre, en regardant le tour qui accélère, en regardant tes mains qui merveilleusement font vivre la terre déjà vivante et la transforme en quoi que ce soit qu’ils décident de la transformer, alors que ton esprit inconscient lui te fait plonger à l’intérieur de ce vide intérieur dans une transe de plus en plus profonde,de plus en plus illimitée.

Alors même que ton esprit conscient continue à observer avec une grande attention à travers les yeux de ton imagination cette cette extraordinaire poterie, une poterie encore plus vivante, plus créative, plus nouvelle que quelque autre poterie que tes mains n’aient jamais accompagnée, ton esprit inconsciemment lui peut vraiment te permettre de laisser aller, complètement, profondément, entièrement, à l’intérieur de l’intérieur du cœur même de ce qui est pour toi un immense champ de ressources, d’apprentissages, ou toutes les informations, toutes les expériences de ta vie sont stockées, présentes, à ta disposition, à quelque moment que ton inconscient estime qu’elles puissent être utiles.

Et ton esprit conscient continue, continue merveilleusement à observer ce que tes mains font, comme si tes mains n’étaient plus totalement les tiennes, mais étaient simplement une partie de la vie de cette poterie comme une union de création et ton esprit conscient peut vraiment être émerveillé par ce qu’il voit par ce tu crées, on pourrait même dire, par ce qui se crée de soi-même alors que toi, merveilleux esprit inconscient, continue à développer pour X une transe profonde, illimitée, à l’intérieur de laquelle nous allons peut-être maintenant orienter l’attention.

Je me demande s’il est possible à l’intérieur de trouver un endroit encore plus profond, un endroit de transe, encore plus enfoui et pourtant encore plus illimité, je t’invite à imaginer à l’intérieur la possibilité de cet endroit. Alors que à l’extérieur ton esprit conscient continue toujours à regarder cette poterie, cette extraordinaire création, à l’intérieur quelque part devant toi, se présente cet endroit la-bas encore plus profond.

Il y a sept pierres qui conduisent à cet endroit et alors que tu vas avancer vers cet endroit, à chacune de ces pierres, tu demandes respectueusement à ton inconscient, à chaque fois que tu marches sur l’une, de multiplier ta transe par deux fois pour arriver jusqu’à profondeur de cet endroit. Et tu avances sur la première pierre, voilà, puis la deuxième, encore plus profondément dans cette transe, et la troisième pierre maintenant, voilà, et tu peux vraiment permettre de prendre un instant pour faire une pause, observée quoi se soit qu’il y a à observer autour de toi, la pierre, sa couleur , la texture, puis passez un quatrième pierre, encore et encore plus profondément à l’intérieur de ton propre monde intérieur, puis la cinquième, et la sixième, et la septième pierre.
A l’orée même de cet endroit de transe si profond que tu ne l’imaginais pas avant de l’expérimenter. Merci beaucoup, merci.

Et je demande avec respect au compte de trois à ton esprit inconscient de me montrer le doigt qu’il va utiliser pour me signaler oui, un deux trois. Merci beaucoup, merci.
Et je demande avec respect au compte de trois à ton esprit inconscient de me montrer le doigt qu’il va utiliser pour me signaler non, un deux trois. Pour pouvoir plus précisément communiquer avec l’esprit inconscient, dans un instant je vais prendre ta main gauche et la positionner différemment sur ta jambe et je vais faire cela maintenant. Voilà, c’est ça. Et tu peux continuer encore à plonger à l’intérieur, et je demande maintenant au compte de trois à ton esprit inconscient le doigt ou les doigts qu’il va utiliser pour me signaler Je ne sais pas ou j’ai besoin d’attention, un deux trois. Merci beaucoup, merci.

Et alors même que ton esprit conscient lui peut encore et encore s’orienter vers cette poterie qui continue et continue à se créer entourée par tes mains avec toutes les sensations extraordinaires de cette vie qui se développe à partir de la terre, la terre nourricière, qui transforme avec tes mains mêmes quelque chose en autre chose, je demande à ton esprit inconscient d’identifier une sensation quelque part dans le mollet droit. Merci.
Je demande maintenant à ton esprit inconscient d’identifier quelque part une sensation dans la cuisse droite. Merci.
Je vais faire une demande particulière à ton esprit inconscient. Je lui demande que chacune des sensations que je lui demande maintenant, que je vais lui demander d’identifier, soit des sensations qui soient de qualité neutre, ou même agréable, et il sait précisément ce que je veux dire par là. Et donc je lui demande de vérifier que les deux sensations qu’il vient d’identifier sont bien de cette nature.
Je demande maintenant à ton esprit inconscient d’identifier, de choisir une sensation quelque part dans l’avant-bras droit. Merci.
Je demande de nouveau d’identifier une sensation quelque part , de choisir une sensation quelque part dans l’épaule gauche. Merci.
Je lui demande ensuite d’identifier une sensation quelque part dans le haut de la poitrine. Merci.
Et je lui demande enfin d’identifier une sensation quelque part sur le front. Merci. Merci.

Et maintenant, je demande avec respect à l’esprit inconscient d’examiner la sensation qu’il a choisie dans le mollet droit et de voir comment elle a changé, un peu, beaucoup ou pas du tout.
Puis je lui demande de réexaminer la sensation qu’il a choisi dans la cuisse droite et de voir comment celle-là a changé, un peu beaucoup ou pas du tout, merci.
Je luis demande ensuite d’examiner la sensation qu’il a choisie dans l’avant-bras gauche et de voir comment celle-là a changé, un peu, beaucoup ou pas du tout. Merci.
Je lui demande maintenant de réexaminer la sensation qu’il a choisie dans l’épaule gauche, comment celle-là a changé, un peu, beaucoup ou pas du tout. Merci.
Je lui demande enfin, encore plutôt, d’examiner la sensation qu’il a choisie dans le haut de la poitrine, comme elle a changé, un peu, beaucoup ou pas du tout. Merci.
Et enfin je lui demande d’examiner cette sensation qu’il a choisi dans le front, sur le front, comment celle-là a changé, un peu, beaucoup ou pas du tout. Merci beaucoup.

Maintenant, je demande avec respect à l’esprit inconscient, alors que l’esprit conscient lui continue, continue cette création de vie avec cette poterie, je demande à l’esprit inconscient d’examiner les sensations qu’il a choisies et de choisir parmi ces sensations laquelle serait la meilleure, la plus utile, la plus écologique, pour remplacer la sensation que Dominique appelle la douleur dans la jambe gauche. Et je lui demande de me signaler oui quand il a fini. Merci beaucoup.

Je demande donc de nouveau à l’esprit inconscient s’il est d’accord pour prendre la sensation qu’il vient de choisir et la transférer dans la jambe gauche de Dominique en remplacement tout ce qu’elle appelle la douleur de la jambe gauche, oui ou non ? Merci beaucoup, merci.
Et bien esprit inconscient, puisque tu en es d’accord, je t’invite à transférer cette sensation en remplacement de la sensation que Dominique appelait la douleur de la jambe gauche. Et tu peux le faire directement ou indirectement, étape par étape successives ou en une seule fois, en passant par un chemin rapide ou lent et peut importe, je te demande avec respect de me signaler oui quand tu as terminé cela. Merci, merci beaucoup, merci.
Je dois dire que j’apprécie énormément le soin que tu prends de Dominique et de son bien-être et je t’en remercie vraiment, vraiment.

Et maintenant, alors que l’esprit conscient lui continue, continue à observer à regarder cette création de vie dont il ne sait plus exactement qui l’a fait, est-ce que ce sont les mains, est-ce que c’est la terre, qu’est ce que ça peut être d’autre que cette création se termine en face de ses yeux émerveillés, j’invite l’esprit inconscient de Dominique à prendre deux minutes de temps d’horloge, à partir de la prochaine fois où je dirai le mot maintenant, pour intégrer le travail de cette transe et faire rêver un rêve à Dominique, un rêve de ces extraordinaires possibilités d’auto-guérison qu’elle peut et qu’elle veut également projeter à l’extérieur d’elle-même,