Cabinet hypnose à Bergerac

Méthode pour s’endormir

On a tous appris à dormir, puis parfois perdu cet apprentissage. Cette méthode pour s’endormir a pour but de réapprendre à dormir, de re.

Accéder au sommeil

Retrouver un souvenir d’endormissement et y associer :
- une sensation, au niveau de la poitrine, des yeux, de la tête, un mouvement (tourne, appui...)
- une image, qui n’a pas besoin d’être précise, une couleur,
Déjà, en repensant à cette sensation et cette image, le rythme devrait commencer à se ralentir.
- une sonorité : une musique, une voix, un bruit

Si l’on se concentre sur la sensation qui vient quand on pense au sommeil, puis sur l’image, l’impression de rentrer dans cette image, puis entendre cette sonorité associée au sommeil, et en l’entendant prendre le temps de retrouver la sensation du sommeil qui vient, plus lentement, fermer les yeux et scanner ce qui se passe dans le corps, l’image, encore la sonorité, entendez ce son, et passez de l’un à l’autre, son, sensation, image, de plus en plus lentement, image, son sensation, avec l’impression de s’approcher de plus en plus du sommeil.

Ce rituel va permettre d’apprendre à s’endormir, de repérer ce que l’on fait naturellement au moment de l’endormissement pour faciliter celui-ci.

Pour aller plus loin dans le sommeil

Connectez vous à la sensation du sommeil, en fermant les yeux si c’est plus confortable, retrouvez le son de ce sommeil, son image.

Et maintenant, mettez en mouvement ces paramètres, laissez-les évoluer, au-delà de ce qui est ressenti ajouter une histoire, un scénario. Cette métaphore permet de passer de la somnolence au sommeil. On peut faire évoluer la sensation, la rendre plus forte, plus appuyée, la déplacer légèrement, le son peut être plus présent ou plus distant, l’image s’éloigne, s’élargit, les couleurs sont plus sombres, plus nuancées...

Quand on arrive au bord du sommeil, on a parfois la possibilité de conscientiser ce qui se passe. En effet, il y a un événement déclencheur, par exemple la sensation de tomber, d’une chute, ou un tourbillon, quoi que ce soit qui donne l’impression de s’approcher de plus en plus, qui entraîne vers le point de non-retour dans le sommeil. Couramment le corps s’engourdit, a des petits spasmes non volontaires, ou bien on a l’impression de se dissoudre... ce sont des signes que le sommeil s’installe profondément, d’un véritable lâcher-prise.

On a tous notre métaphore du moment où ça bascule, où on entre dans un état de conscience modifié.

Méthode pour s’endormir

Comment rendre linéaire l’endormissement ?

L’ancrage est un outil utilisé en PNL (programmation neuro-linguistique). J’utilise l’ancrage en séance d’hypnose pour installer de nouveaux comportements, faciliter la mise en place de nouvelles ressources.

L’ancrage consiste à associer un fonctionnement inconscient à un bruit, un mot, une sensation, comme celle de la main qui descend sur le bras pour accompagner le sommeil. Par ce moyen, le cerveau apprend que le geste est à associer au comportement, et déclenchera le comportement à chaque fois que l’on fera le geste.

Par exemple :
- Sentir sous le pouce de la main droite la sensation liée au sommeil.
- Tout en conservant cette sensation, percevoir sous l’index de la main droite l’image du sommeil, et rentrer dans cette image.
- Puis le son du sommeil s’installe sous le majeur de la main droite.
Le corps commence à s’engourdir, les rythmes ralentissent, la respiration devient plus lourde et cela active encore quelque-chose de différent.
- Et de nouveau la sensation sous le pouce pour observer comme elle a évolué, le corps perçoit cela différemment.
- L’image sous l’index, les pensées deviennent plus lentes.
- Encore le son,
Et prendre le temps de s’approcher du point de non-retour, et sentir cette métaphore de ce point sous l’annulaire de la main droite.

Il faut s’accompagner, comme se parler avec sa voix intérieure, et il est important d’entendre cette voix-là, s’attacher à son rythme de plus en plus lent, doux, calme.

Et quand vous serez proche de tomber dans le sommeil, vous pouvez revenir progressivement à l’état de conscience initial, en retrouvant sous le majeur le son, puis l’image sous l’index, et la sensation avec le pouce, revenir progressivement à l’état de conscience habituel en redonnant de plus en plus de tonus à votre voix intérieure.

En répétant cet aller-retour vers le sommeil plusieurs fois, on renforce l’ancre créée. Et le cerveau pourra ainsi apprendre à déclencher l’endormissement à partir de cette ancre.