Mon parcours

Mon parcours ne se distingue pas par sa linéarité. Formé à l’expertise-comptable, j’ai testé les métiers de l’expertise et de l’audit à New-York puis à Paris, avant de devenir enseignant au sein de l’Éducation Nationale. J’ai ensuite démissionné pour m’investir dans une association caritative. Enfin je me suis installé à Bergerac pour développer une entreprise de création de sites internet d’information.

A côté de ce parcours, je me suis tout d’abord intéressé aux symboles qui structurent nos rêves nocturnes, avant de me former à la psychothérapie par les rêves éveillés au sein de l’EREL. Ensuite seulement j’ai fait le lien entre les thérapies rêves éveillés et l’hypnothérapie. Ce qui me passionne, dans ma pratique et comme je l’explique dans mes ouvrages, c’est en effet le langage de l’inconscient. Comment se connecter avec l’inconscient d’un autre sujet ? Comment transmettre à un autre ce qui pourra l’aider à changer ?

Car le changement est l’objectif de toute thérapie : analyse freudienne ou jungienne, thérapie brève, PNL, hypnothérapie... toutes les relations analytiques visent un changement. Et pour cette raison je suis finalement assez satisfait de mon parcours apparemment aléatoire vers la relation d’aide, car il faut éprouver soi-même quelques changements avant de pouvoir accompagner d’autres personnes dans cette dynamique.

Or l’hypnose permet les changements les plus spectaculaires. L’arrêt du tabac fait beaucoup pour la reconnaissance de cette pratique thérapeutique, et je tiens à témoigner, en tant qu’ancien fumeur, que cette aide s’avère précieuse lorsqu’il s’agit de se débarrasser d’une habitude dont on a décidé de se défaire. Mais dans bien d’autres domaines l’hypnothérapie produit des résultats rapides et surprenants.

Cependant, pour moi, l’hypnose ne reste qu’un outil de communication avec l’inconscient, et le rêve éveillé de la même façon témoigne de la possibilité d’une communication directe avec l’esprit inconscient. Aussi, c’est dans cet esprit, conscient, dans cette certitude, inconsciente, de pouvoir aider tout autre sujet à se reconnecter à son propre inconscient, à ses propres ressources, que j’exerce aujourd’hui.

L’hypnose ne relève pas de la magie, mais la magie que semble l’hypnose est la preuve, au quotidien, de l’extraordinaire potentiel que chacun d’entre nous porte en lui-même. Afin de retrouver ce potentiel d’exploration de l’illimité de votre propre inconscient, je me propose de devenir votre guide en hypnothérapie, votre accompagnant sur le chemin du changement.