Revenir sur son passé

Induction le corps attiré vers l’arrière

Tu vas te mettre dos à moi, tu vas laisser les bras le long du corps, je vais te proposer de fermer les yeux d’un coup, ce qui est un peu bizarre en fait quand on y pense mais, et j’aimerais que tu ne te concentres pas tout de suite sur la sensation de ton corps qui est déjà un peu attiré vers l’arrière, parce que si tu te concentres tout de suite dessus tu va l’amplifier, et parfois quand on amplifie les choses et qu’on sent que le corps commence à être un peu déséquilibré c’est bien de se dire que la personne derrière nous est capable de nous retenir, comme ça on se sent en sécurité.

Puis quand le corps commence à osciller un peu plus généreusement comme ça on a vraiment la sensation qu’il devient un peu plus raide, comme si, au moment où il bascule, c’est tout qui est raide des pieds à la tête. Comme ça.
Je te remets vers le centre pour que tu retrouves un bon équilibre et c’est comme un entraînement tu sais tout ça, le corps va à nouveau être attiré vers l’arrière et tu vas voir que la deuxième fois on ressent encore plus facilement les choses parce que ça s’amplifie naturellement et quand on rentre dans l’expérience ça devient très agréable.

Mais je vais te remettre un peu au centre comme si une dernière fois il y avait besoin d’aller sentir comment ça se fait tout seul tout ça. C’est juste se sentir prêt, disponible, pour vivre quelque chose qui est un peu différent de ce qu’on connaît, et l état d’hypnose commence, et tu peux te sentir bien retenu et bien en sécurité.

Ça va commencer par une simple expérience onirique, dans quelques instants tu vas avoir l’impression de t’envoler, et ça peut être un joyeux rêve, très doux, de légèreté, de bien-être, la sensation que tout le poids s’en va, la sensation de liberté qu’on associe parfois à l’idée de s’envoler. Il y a des gens qui vivent ça comme s’ils devenaient un oiseau, comme si leurs bras devenaient des ailes et comme s’ils pouvaient en profiter pour décoller. Peut-être qu’un jour il y aura des parcs d’attractions hypnotiques, où les gens au lieu de faire des tours de grand huit iront le faire dans leur esprit, peut-être qu’un jour on pourra se dire que tout ceci ce sont des apprentissages naturels, on pourrait très bien vivre des expériences, ne plus avoir besoin d’écran pour les vivre, ne plus avoir besoin d’autre chose que notre cerveau pour les vivre ces expériences, parce qu’on pourrait très bien mieux connaître notre mémoire et mieux connaître notre concentration, mieux connaître notre imagination et notre capacité d’apprendre, ce sont des choses très simples. Et là c’est simplement connaître cette capacité que tu as à vivre une expérience étonnante, t’envoler, monter, t’élever, prendre de la hauteur. On dit parfois qu’on rentre dans des séances d’hypnose profonde et on a l’impression que ça descend alors qu’en fait on peut s’élever dans l’état d’hypnose, on peut monter, on peut être dans la légèreté, on peut explorer. Il y a presque une ivresse quand on fait ça, la sensation d’être léger, de se laisser porter comme par des courants. Ça devient tellement agréable. Parfois ça amène des émotions qui deviennent si plaisantes et si belles que l’on a l’impression que ça devient presque euphorique. C’est simple, c’est un vrai moment de bien être à l’intérieur.

Régression vers le passé

Je ne sais pas comment tu te représentes le temps ? Certaines personnes imaginent le temps un peu comme à l’école, une frise avec des mois et des années. D’autres imaginent comme un chemin. Certaines personnes ont une vision plus abstraite encore du temps. Mais la plupart des gens mettent le passé derrière et l’avenir devant.

Quand on dit demain souvent on regarde vers l’avant et quand on dit derrière parfois on fait un geste avec la main pour indiquer quelque chose qui s’est passé hier, il y a un mois où il y a un an, et on dit c’est derrière moi. C’est juste une métaphore tout ça mais les métaphores sont utiles parce qu’elle parlent à notre part inconsciente, cette part là elle n’a par un langage technique, elle a un langage qui fonctionne par associations d’idées, par analogies, par métaphores. Le passé est derrière et tu vas avoir l’impression de te retourner pour faire face à tout ce que tu as vécu, à tout le chemin parcouru. Et en flottant légèrement dans cette expérience, tu vas tout doucement remonter dans le temps.

C’est comme survoler pleins de moments de vie, de plus en plus anciens, survoler des moments que tu as vécus, survoler les choses qui se sont passées, mais de loin, et voir les années défiler à l’envers.
Tu vas être attirée par un endroit, un endroit du temps, un endroit où une ancienne version de toi, celle que tu as été il y a très longtemps, a besoin de partager quelque chose avec celle que tu es devenue bien après, un endroit où une rencontre va être possible entre toi et toi-même, entre toi d’aujourd’hui et toi du passé. Mais pour celle que tu vas rencontrer tu seras un avenir, parce que pour elle ce sera le présent. Le temps défile.

Connexion à la partie et apport de ce qui manque

Et quand tu seras arrivée à cet endroit important, à cet endroit où il y a quelque chose à faire, alors le corps va être comme attiré vers l’avant. Mais tu pourras juste sentir que tu arrives quelque part, peut-être que des images vont venir comme ça, peut-être que il y aura des sensations, mais dans cette expérience tu vas rencontrer une ancienne version de toi, celle que tu as été.

Et j’aimerais que tu ailles la voir. Et toi tu sais ce qu’elle vit, et tu sais ce qu’elle aimerait, et tu sais ce qu’elle ne sait pas, et tu sais ce qui se passe autour d’elle aussi, et tu as pris tellement d’expérience depuis, tu as appris tellement de choses depuis. Alors j’aimerais que tu puisses simplement trouver les mots pour lui parler, trouver un contact, une présence dont elle a besoin. Des mots peuvent venir, des sensations peuvent traverser. Et demandes-toi qu’est-ce qu’elle a besoin d’entendre, qu’est-ce qu’elle a besoin de savoir ou de ressentir ?

Et comment, par tout ce que tu es en train de lui apporter, quelque chose peut tout doucement s’ouvrir et s’apaiser pour elle. Et c’est comme quelque chose qui était contenu depuis si longtemps. Et tu es juste en train d’apprendre, de t’autoriser, de te permettre une expérience dans laquelle certaines émotions, tout doucement, à ton rythme, des choses qui étaient là, qui stagnaient, en attente, pour elle et pour toi, tout ça passe et tu peux simplement l’accueillir.

Intégration des ressources apportées

Comme si tu lui apportais ce que tu aurais rêvé qu’on lui apporte à son âge, comme si tu lui disais ce que toi tu aurais eu besoin d’entendre. La respiration change, les sensations du corps sont différentes comme si quelque-chose se libérait à l’intérieur. Je ne sais pas jusqu’où tu vas avoir envie d’aller dans cette expérience mais tu peux te faire confiance, et t’autoriser quelque chose d’important, tout en douceur.

Et à travers le temps, à travers les âges à travers toutes ces expériences vécues c’est comme si tout ce que tu apportais à cette ancienne version de toi, tu l’apportais à quelque chose de très profond en toi, quelque chose qui fait partie de ta construction, de ton récit personnel, de ce qui est, de ce qui existe, jusqu’au moment où il y aura comme un apaisement, comme une tension qui disparaît, comme un soulagement. Et à ce moment là, tu retrouveras cette légèreté dans le corps.

Pont vers le présent, vers le futur

Parfois on est à deux endroits du temps en même temps, dans deux formes de pensée différentes. Quand cette ancienne toi va mieux, quand elle a été entendue, quand elle a été acceptée, quand elle a pu dire et quand elle a pu recevoir, tu pourras presque redevenir elle, mais elle transformée, elle avec cette chose en plus, elle avec ce cadeau que tu viens de lui faire. Elle est prête à grandir différemment. Et ça devient encore plus léger, tellement léger. Et tu vas la sentir grandir, la sentir évoluer, la sentir passer les années, la sentir se développer, mais c’est comme si ce cadeau que tu viens de lui faire, ce travail que tu viens d’effectuer, viens modifier quelque-chose dans cette perception de toi, juste ce qu’il faut juste, juste ce qui convient, pour toi. Elle grandit et les années passent, le temps passe les mois passent.

Et puis un jour, un jour un soir, vivre une expérience, une expérience dans laquelle on se balade dans le temps. Il y aura comme une émotion à un moment donné, mais une autre émotion cette fois, une forme de bien-être, de joie, quelque-chose de très doux, une autre couleur une autre lumière mentale, une autre voie à l’intérieur, d’autres associations d’idées. Ce soir quand tu prendras un temps pour te regarder il y aura quelque chose de différent aussi dans le regard. Peut-être que dans le corps aussi, en te réveillant demain, il y aura comme quelque-chose qui est un peu plus à sa place, quelque chose de très simple, à peine perceptible peut être au début comme, comme si tout était plus simple.
C’est quelque chose que tu vas pouvoir explorer dans les prochains temps, juste à ton rythme, et profiter de tout ce que ça permet et de tout ce que ça rend possible.

Sortie de transe

Pour l’instant, je vais te proposer de repenser à quelque-chose de très simple, la sensation d’être là, debout dans une pièce, les yeux fermés, la sensation de bras qui sont pas tout à fait posés et d’un corps qui n’est pas tout à fait stable. Parfois le corps est comme attiré vers l’arrière n’est ce pas, un peu comme au début ou comme à la fin d’une expérience, deux parties qui viennent presque se superposer. On vit parfois des rêves et ces rêves modifient notre rapport à la réalité. Et je me demande comment cette expérience là tu vas la transformer, ce soir demain dans les prochains jours quelle est cette personne qui va rouvrir les yeux, à la fois toi et, comme après un voyage comme après un apprentissage, quelque chose qui est en devenir. Respirer, et tu peux prendre le temps de retrouver le contact avec les mains et le corps, et tu peux ressentir et respirer. Revenir tout doucement au présent, bouger un peu les mains le visage. Et puis revenir en pleine forme.

Cette transcription d’une séance d’hypnose de K. Finel utilise la possibilité durant la transe de se connecter à son enfant intérieur, pour lui apporter des ressources dans le cas présent, ou à l’inverse pour puiser des ressources dans le passé et les ramener au présent. Durant l’hypnose, on joue avec le temps exactement de la même façon qu’on le fait tous naturellement la nuit durant nos rêves.