Cabinet hypnose à Bergerac

Technique induction Wolman

Technique de Wolman

Tu tends ton bras droit et tu fixes ton pouce (levé).
Plus tu fixes le pousse plus le bras devient lourd, et commence à descendre, et quand il touche la cuisse tu entres dans un état d’hypnose qui s’approfondit de plus en plus.
On peut également compter de 10 jusqu’à 1 et à 1 la main sera en contact avec la cuisse, et à 1 tu as les yeux fermés tu entres dans un état d’hypnose. Et 10, encore plus profond, encore plus agréable, et 9, et plus tu fixes le pousse plus tu es détendu, et 8, de plus en plus relaxé...

Puis approfondissement.

Cette technique a l’avantage de permettre l’autonomie du sujet, qui pourra pratiquer l’auto-hypnose avec cette induction. En séance, c’est juste de l’auto-hypnose guidée. On enlève au sujet simplement les verrous qui l’empêche d’accéder à cet état d’hypnose.

Variante de la technique de Wolman

Une autre variante consiste à demander au sujet de tenir entre ses doigts un stylo, du bout des doigts, entre le pouce l’index et le majeur, puis de fixer le bout du stylo, le capuchon de couleur par exemple.

Protocole Wolman

Et plus le bras descend plus tu entres en hypnose.

Et quand le bras ou la main touche la cuisse, tu entres dans un état d’hypnose.

Et quand le stylo touche le sol, tu entres dans un état d’hypnose dix fois plus profond.

Ca peut arriver simultanément, ou ça peut arriver plusieurs secondes après.

Visualises ton objectif, tu fixes ton regard sur le capuchon, et tu entres de plus en plus profondément en transe, et durant la séance, quand le stylo touche le sol ton objectif est atteint, tes ressources utiles à cet objectif sont libérées,

Ainsi, le stylo devient le curseur, le révélateur extérieur de ce qui se passe à l’intérieur, de la mobilisation des ressources, des capacités du sujet pour changer de comportement et atteindre son objectif.

Et lorsque le sujet approfondit sa transe, une fois le stylo tombé sur le sol, on peut l’accompagner dans un scan du corps, en partant des pieds, et en suggérant une détente, un relâchement de chaque partie. Que la séance ne soit pas agréable uniquement au niveau du mental, du relâchement de l’esprit, mais agréable aussi pour le corps.

Enfin, il est intéressant d’ancrer cet état pour qu’il soit possible de le retrouver, par exemple le soir avant de s’endormir.